JACQUES HARDY Robin des Bois ou Don Quichotte

– Marie du Berry

9782365725590_c

« Syndicat à risque cherche capital à risque », « Vivre, produire et consommer autrement », « Protectionnisme transitoire pour civiliser les lois du marché ». Des slogans « choc » suivis par des actes.

Pour mieux lire le présent, voici le récit d’un combat, celui du Belge Jacques Hardy qui, en tant que dirigeant syndical de 1972 à 1998, a fait une guerre incessante aux groupes financiers et aux multinationales et que l’on a arbitrairement baptisé « l’homme à la tronçonneuse » lors de la mort de la sidérurgie dans le sud de la Belgique. Il a tout tenté pour sauver des entreprises en perdition jusqu’à s’impliquer dans la création d’une entreprise (IMS) après la fermeture de Intermills (papèterie) et à proposer des solutions aux délocalisations.

Pour la première fois en Europe, il a arraché au groupe Saint-Gobain, 200 millions de francs belges (5 millions d’euros) et a été à la base d’une société d’investissement (SIBS/NADIR) qui à ce jour, a généré plus de 3 000 emplois sans un franc à charge du contribuable.

L’auteur :

En 1998, Jacques Hardy et Marie du Berry, son épouse, sont partis vivre au coeur de la France, au pays de George Sand et du Grand Meaulnes, et ont réalisé et animé plus de 150 balades « dans
les pas des écrivains » (Balzac, Sand, Victor Hugo, Chateaubriand, Voltaire, Talleyrand, Bernanos, Raymonde Vincent, Alain-Fournier etc.), ainsi que des cafés littéraires et des ateliers philo pour des
centaines d’amoureux de la littérature et de l’histoire …

Après Les Balades Littéraires de Marie du Berry et un roman Marie Sorcelle, voici un itinéraire peu banal raconté par Marie du Berry, « passeuse de mémoire-écrivaine ».

Format : 140 x 225 mm – 288 pages – 20 €

En vente en librairie ou sur www.bouquine.org (lien vers le site)

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone